Malgré l’annonce faite de tarifs gelés par la ministre de la Santé Agnès Buzyn, la réforme pourrait pourtant impliquer une hausse des tarifs des complémentaires santé dans les six mois. C’est ce que révèle de futures grilles tarifaires réalisées par différents courtiers interrogés mi-juillet par l'Agence France-Presse. Les tarifs des contrats peuvent augmenter de 2 à 15%. Les séniors seront les plus touchés ainsi que les personnes moyennement bien couvertes. Cependant, les entreprises ne seront pas épargnées.
Que ce soit pour les particuliers ou les entreprises, les contrats des mutuelles augmentent pour tout le monde. Dans certains cas, les tarifs seront nettement revus à la hausse, quand pour certains, l’augmentation ne dépassera pas 4%, pour d’autres cela peut grimper jusqu’à 15%.