Depuis l’annonce de la mise en place de la réforme 100% santé, l’augmentation des cotisations des mutuelles est un facteur de questionnement. Presque 95% des Français possèdent une complémentaire et 58% d’entre eux craignent une hausse des cotisations et une baisse de la qualité des prestations. Ce n’est pas pour autant que les bénéficiaires souhaitent payer plus cher pour rentrer dans le panier standard, 65% envisagent de garder leurs habitudes de consommation en matière de santé et pour les autres, une augmentation d’en moyenne 30€ annuelle peut être envisagée.


« Les complémentaires santé vont devoir ajuster leur offre au-delà du socle défini dans le cadre de la réforme « 100% santé », afin de proposer des couvertures prenant en charge les pratiques de consommation actuelles. Elles sont par ailleurs également attendues dans le domaine des services liés à la dépendance » estime Jean-François Poletti, Associé Conseil Assurance chez Deloitte (cabinet d'audit et de conseil ).